Matériaux recyclés
© Ethan Bodnar on unsplash

Matériaux recyclés

  • Achats
  • Produits non alimentaires
  • Aide
  • Cahier des charges
  • Specifications

L’incorporation de matériaux recyclés dans la production de nouveaux produits réduit la nécessité d’extraire de nouvelles matières premières, nécessite moins d’énergie, réduit le volume de déchets et évite la pollution associée.

Quelle est la solution ?

L’utilisation d’un certain pourcentage de matériaux recyclés dans les produits non alimentaires – tels que les kits de cuisine, les couvertures ou encore les vêtements – est un moyen relativement facile de réduire l’impact carbone et environnemental de la fabrication de ces produits. En étroite collaboration avec les fournisseurs, il est possible de déterminer le pourcentage optimal d’intrants recyclés, tout en maintenant les normes de qualité et de durabilité au plus haut niveau.

Les produits fabriqués à partir de matériaux recyclés nécessitent beaucoup moins d’énergie et de ressources que ceux produits à partir de nouvelles matières premières (1). Le recyclage, ainsi que la fabrication d’un nouveau produit à partir de matières recyclées consomment néanmoins de l’énergie et des ressources. Par conséquent, cette solution devrait être adoptée une fois les autres options permettant de prolonger la durée de vie des produits existants épuisées, conformément à l’approche 7R de l’économie circulaire.

Pourquoi est-ce important ?

La demande en matériaux nécessaires à la production industrielle devrait connaître une croissance importante jusqu’à la fin du siècle. La consommation d’acier pourrait doubler, celle de l’aluminium tripler et celle de matières plastiques quadrupler (2). Même avec 100% d’énergie bas-carbone d’ici à 2050, Material Economics estime que les émissions de CO2 dues à la production de matériaux dépasseront largement le budget carbone alloué à ces secteurs pour limiter à 2°C la hausse des températures (3).

Recycler les matériaux et faire « plus avec les matériaux que nous avons déjà » est une stratégie centrale de la transition écologique. Le champ d’action est vaste : les taux de recyclage sont actuellement faibles pour tous les matériaux. 60% de la production d’acier dans l’Union Européenne est réalisée à partir de nouvelles matières premières et seuls 10% des plastiques sont recyclés (4). Il en va de même pour les textiles, dont seulement 13 % sont recyclés après usage (5).

Chiffres clés

90%

La production de plastique PEHD recyclé permet d’économiser 90 % des émissions de carbone par rapport à l’utilisation de nouvelles matières premières (6).

0.3t

1 tonne d’aluminium recyclé = 0,3 t CO2e, 1 tonne d’aluminium vierge = 12 t CO2e (7).

10 - 15%

Le recyclage de l’acier utilise 10 à 15 % de l’énergie nécessaire à la production d’acier primaire (8).

Action clé

  • #1 Identifier les produits clés

    Identifier les produits non alimentaires clés en termes d’impact carbone et environnemental. Au niveau de l’organisation, un impact climatique élevé est associé soit à un grand nombre d’articles, soit à quelques articles à fortes émissions.

    Baser l’analyse sur les données relatives à l’empreinte carbone ou, si elles ne sont pas disponibles, sur les données liées aux dépenses et, idéalement, sur une estimation approximative en utilisant des facteurs d’émission accessibles au public. Pour l’impact environnemental, effectuer une analyse qualitative des impacts potentiels sur l’environnement local en se basant sur les produits les plus achetés (données sur les dépenses et quantité).

  • #2 Évaluer le potentiel de réduction des produits

    Passer en revue les matériaux actuellement utilisés et évaluer s’il est possible d’inclure des  matières recyclées pour chacun des articles clés. Commencer par les produits pour lesquels il est relativement facile d’intégrer des matières recyclées (comme les textiles) ou pour lesquels des matériaux alternatifs sont disponibles.

  • #3 S'engager avec les fournisseurs

    Vérifier auprès des fournisseurs la disponibilité en produits à contenu recyclé et – en fonction de la taille de la commande et des processus internes – demander des échantillons de produits. Vérifier l’offre d’autres fournisseurs qui pourraient fournir des options plus durables.

  • #4 Demander des certifications

    Pour certains matériaux, comme les textiles, il existe des certifications qui facilitent la vérification du contenu recyclé.

  • #5 Mettre à jour les critères d'achat

    En fonction du produit et de la maturité du marché, intégrer dans le cahier des charges, un certain pourcentage de matériaux recyclés ou en faire une option préférentielle assortie d’une note plus élevée lors de l’attribution du contrat. Étendre au fur et à mesure ces exigences à davantage de produits.

A considérer

  • Co-bénéfices potentiels

    • Réduction des impacts environnementaux et sociaux liés à la diminution des besoins d’extraction et de traitement de nouvelles matières premières (pollution de l’eau, de l’air et des sols, destruction des écosystèmes).
    • Réduction des déchets (y compris dans les décharges à ciel ouvert) grâce à des taux de recyclage plus élevés.
    • Résilience accrue en réduisant la dépendance à l’égard des nouvelles matières premières.
  • Conditions de réussite

    • Consultation de multiples et nouveaux fournisseurs en vue d’obtenir des informations sur la disponibilité et l’impact des produits à contenu recyclé.
  • Conditions préalables et spécificités

    • Disponibilité de matériaux recyclés.
    • Dans la mesure du possible, les approches de recyclage en circuit fermé devraient être privilégiées afin de maximiser la possibilité de recycler les matériaux plusieurs fois (par exemple, en utilisant les déchets textiles au lieu du rPET pour les textiles).
  • Risques éventuels

    • Coûts plus élevés, en fonction du matériau et de la disponibilité d’options recyclées sur le marché.
    • Dans certains cas, impact négatif sur la qualité ou la longévité d’un produit.
    • Dans certains cas, présence de contaminants, tels que des phtalates, des retardateurs de flamme ou des métaux lourds. Il faut alors mettre en place des normes de sureté pour atténuer le risque, notamment en demandant des tests de contrôle pour les produits à risque. Les produits qui en contiennent doivent être évités lorsque cela est possible, surtout s’il existe des alternatives.
Matériaux recyclés
@Nick Fewings on unsplash

Point d'attention

Dans une économie circulaire idéale, les matériaux circulent à leur valeur maximale et sans dégradation de leurs propriétés. Le recyclage en circuit fermé, où les matériaux sont récupérés et recyclés dans le même but, doit être préféré au recyclage en circuit ouvert. Le recyclage des textiles en est un exemple. Actuellement, 99 % du polyester recyclé est fabriqué à partir de bouteilles en plastique PET recyclées (rPET). La demande de plastique recyclé de haute qualité étant en hausse dans différents secteurs (industrie des bouteilles, emballage, autres industries), le marché du rPET est devenu de plus en plus compétitif. Le recyclage de textile à textile est essentiel pour garantir la disponibilité des matériaux recyclés à l’avenir (9).

En outre, bien que le décyclage (downcycling) présente des avantages évidents, il ne doit être utilisé qu’en dernier recours. Ce processus de recyclage en boucle ouverte transforme les déchets en un nouveau matériau ou produit de qualité ou de valeur inférieure. Par exemple, l’utilisation de déchets textiles pour des applications de moindre valeur, telles que les matériaux d’isolation, les chiffons d’essuyage ou le rembourrage de matelas, rend difficile la récupération et le recyclage des matériaux et constituerait probablement leur utilisation finale (10).

Expériences réussies

USAID BHA : favoriser les matériaux recyclés pour les ustensiles de cuisine, les couvertures et les seaux

L’USAID BHA est en train d’intégrer diverses mesures de durabilité environnementale dans ses spécifications de produits et demandent aux fournisseurs des options telles que la fabrication de produits dont la composition partielle ou totale provient de matières recyclées. En outre, plusieurs critères visant à réduire les emballages, à optimiser la palettisation et la capacité de charge des unités de transport et à utiliser des matériaux d’emballage alternatifs sont demandés (11)(12).

Bourse du textile : défi 2025 du polyester recyclé

132 entreprises (y compris les filiales) ont signé le Défi 2025 du polyester recyclé entre son lancement en avril 2021 et décembre 2021. Cela inclut 109 marques et détaillants ainsi que  23 fournisseurs et fabricants. Tous les participants se sont engagés à atteindre des objectifs allant de 45 % à 100 % de polyester recyclé d’ici 2025. 56 % des 132 signataires en 2021 se sont engagés à remplacer 100 % de leur polyester vierge d’origine fossile par du polyester recyclé d’ici 2025 (13).

Teemill : créer une chaîne d'approvisionnement textile circulaire en circuit fermé

Teemill a mis au point un processus de production circulaire qui transforme les vieux t-shirts en nouveaux t-shirts et régénère les systèmes naturels. Les produits sont fabriqués à partir de coton biologique certifié GOTS, à l’aide d’énergies renouvelables et conçus pour être remanufacturés lorsqu’ils sont usés. Les produits sont fabriqués en temps réel, quelques secondes après avoir été commandés, de sorte qu’ils ne produisent que ce qui est nécessaire et qu’il n’y a pas de gaspillage. L’encre utilisée s’enlève plus facilement que l’encre standard. Le scan d’un QR code dans l’étiquette du vêtement génère une étiquette prépayée, qui peut être utilisée pour renvoyer le vêtement à Teemill, ce qui permet d’obtenir un avoir pour le prochain achat. Ce qui est important, c’est que le t-shirt, et la valeur des matériaux, restent dans le système (14).

COMBEKK : fabrication de casseroles à partir de matériaux 100% recyclés

L’entreprise néerlandaise COMBEKK utilise de l’acier ou du fer 100% recyclé pour produire des poêles et des casseroles de haute qualité (15).

Institut néerlandais pour la sécurité : des textiles durables pour les pompiers

L’Institut néerlandais pour la sécurité veut jouer un rôle exemplaire dans l’achat de textiles biologiques et recyclés. Plus le pourcentage de fibres recyclées était élevé par rapport au poids du vêtement ou plus le pourcentage de fibres issues de l’agriculture biologique était élevé, plus l’offre avait de points. Les vêtements ainsi achetés, pourune valeur de 4,5 millions d’euros, contenaient  coton entièrement biologique (certifié GOTS)., Les composants en polyester étaient entièrement constitués de fibres recyclées, provenant des déchets de coupe des processus de production. L’offre gagnante permet d’économiser 134 tonnes de CO2 et d’éviter l’utilisation de 262 tonnes d’additifs et de pesticides toxiques chaque année pendant la durée du contrat, soit 6 à 8 ans (16).

AEG : utilisation de matériaux recyclés pour les appareils électriques

L’entreprise allemande d’électroménager AEG (qui fait partie du groupe Electrolux) veut, dans la mesure du possible, remplacer les matériaux vierges par des matériaux recyclés dans ses produits (17). L’utilisation de plastique recyclé a déjà augmenté de plus de 25 %, passant de 6 800 tonnes en 2020 à 8 600 tonnes en 2021 (18). L’entreprise s’est fixé pour objectif d’utiliser 50 % de plastique recyclé d’ici 2030 et d’augmenter l’utilisation d’acier à base de ferraille. Les aspirateurs éco-modèles sont fabriqués avec jusqu’à 76 % de plastique recyclé et jusqu’à 92 % des matériaux sont réutilisables. Adoptant une approche d’économie circulaire, AEG travaille sur un prototype d’aspirateur recyclable à 90 % et élargira l’offre de pièces détachées et d’entretien, afin de permettre à ses produits d’être plus facilement réparés et de prolonger leur durée de vie utile (19).

Ministère néerlandais de la défense : acquisition de textiles fabriqués à partir de fibres recyclées

Le ministère de la défense des Pays-Bas (MODNL) a exploré une approche plus circulaire de l’approvisionnement en textiles.  Les fournisseurs ont été invités à soumettre des propositions de serviettes et de combinaisons contenant au moins 10 % de fibres recyclées. Dans le cadre d’un projet pilote, 100 000 serviettes ont été achetées (contenant respectivement 36 % et 14 % de fibres textiles recyclées post-consommation). Le pilote a généré des économies estimées à 233 000 000 litres d’eau, 69 000 kg de CO2 et 23 MJ d’énergie. En parallèle, un tiers a été chargé de trier les vêtements existants en vue de leur réutilisation et de leur revente. En plus des avantages environnementaux, cela permettra au ministère de réaliser des économies considérables (20).

Certifications du contenu recyclé dans les textiles

Les leçons apprises

  • Etre ambitieux

    Intégrer au moins 25 % de fibres recyclées dans les exigences applicables aux textiles (25).

  • Choisir des fournisseurs expérimentés

    sélectionner des entreprises qui ont l’expérience de l’utilisation de fibres recyclées et bio, et qui ont une certaine capacité à influencer la production (26).

  • Utiliser des spécifications fonctionnelles

    pour faciliter la réponse aux exigences de contenu recyclé par les fabricants, il a été jugé bénéfique de se concentrer sur les spécifications fonctionnelles plutôt que sur les spécifications techniques descriptives, c’est-à-dire de se concentrer sur la capacité d’un article à remplir sa fonction plutôt que sur des valeurs techniques telles que la résistance à la traction (27).

  • Accorder plus de temps

    lorsque l’on demande au marché de travailler avec de nouveaux matériaux ou de nouvelles méthodes, il est également nécessaire d’accorder plus de temps d’anticipation et de réponse afin d’examiner et de préparer adéquatement les offres inhabituelles. De cette manière, les entreprises sont en mesure de rechercher et de développer de nouveaux produits qui répondent à des spécifications de durabilité plus élevées  (28).

  • Ne pas plafonner les prix pour les pilotes

    en ce qui concerne les projets pilotes, le Ministère de la défense des Pays-Bas recommande de ne pas introduire de prix plafonds basés sur les coûts existants, car de telles attentes peuvent limiter le potentiel de développement de nouveaux produits.

Matériaux recyclés

“[…] appliquer des stratégies d'économie circulaire dans seulement cinq domaines clés (ciment, aluminium, acier, plastique et alimentation) pourrait réduire près de la moitié des émissions liées à la production de biens - 9,3 milliards de tonnes de CO2e en 2050 - ce qui équivaut à réduire à zéro les émissions actuelles de tous les transports."

Fondation Ellen MacArthur, Completing the Picture. How the Circular Economy Tackles Climate Change, 2021, p. 8 (29)

Outils et bonnes pratiques

  • Bourse du textile, Rapport sur le marché des fibres et matériaux préférés, 2022 (en anglais)

    Le rapport sur le marché des fibres et des matériaux préférés est une publication annuelle complète qui fournit des données et des informations uniques et aide l'industrie à mesurer ses progrès vers ses objectifs. Le rapport couvre le marché des fibres et matériaux préférés.

    Lire ici
  • Bourse du textile, Liste des fournisseurs certifiés (en anglais))

    La Bourse du textile a établi une liste d'entreprises certifiées afin d'aider les organisations à s'approvisionner en matériaux textiles certifiés, y compris, mais pas uniquement, en matériaux recyclés.

    Lire ici

Pour aller plus loin

  • ADEME, Modélisation et évaluation des impacts environnementaux des produits de consommation et des biens d'équipement

    L'étude fournit des données sur l'impact environnemental pour les principales catégories de biens de consommation à longue durée de vie, tels que les appareils électriques, les textiles, les vêtements et les chaussures et les meubles, sur la base d'une approche d'analyse du cycle de vie. Le document de synthèse contient une traduction en anglais.

    Lire ici
  • Bourse du Textile, Guide des intrants recyclés, 2021 (en anglais)

    Le document donne un aperçu et une explication des différentes méthodes de recyclage des textiles, notamment le recyclage mécanique et chimique.

    Lire ici
  • Fondation Ellen MacArthur, Exemples d'économie circulaire (en anglais)

    La plateforme fournit une série d'exemples innovants d'une approche d'économie circulaire de l'approvisionnement en textile.

    Lire ici
  • Économie des matériaux, L'économie circulaire -une force puissante pour l'atténuation du changement climatique, 2018 (en anglais)

    Ce rapport constitue une première étape vers la quantification du potentiel de l'économie circulaire en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il examine les principaux flux de matières et les chaînes de valeur, identifie les approches d'économie circulaire pertinentes et étudie leur rentabilité.

    Lire ici
  • Fondation Ellen MacArthur, Vidéo - Quelles sont les limites du recyclage ? (vidéo en anglais)

    Une vidéo d'une minute qui explique les limites du recyclage.

    Regarder ici

Sources

(1) Project drawdown, Plastique recyclé (en anglais) Lire ici / Project Drawdown, Matériel recyclé (en anglais) Lire ici / Économie des matériaux, L’économie circulaire. Une force puissante pour l’atténuation changement climatique, 2018, p. 6, (en anglais) Lire ici

(2) Économie des matériaux, L’économie circulaire. Une force puissante pour l’atténuation changement climatique, 2018, p. 10, (en anglais) Lire ici

(3) Économie des matériaux, L’économie circulaire. Une force puissante pour l’atténuation changement climatique, 2018, p. 14 – 16, (en anglais) Lire ici

(4) Économie des matériaux, L’économie circulaire. Une force puissante pour l’atténuation changement climatique, 2018, p. 26, (en anglais) Lire ici

(5) Fondation Ellen MacArthur, Une nouvelle économie du textile: Redessiner l’avenir de la mode, 2017, p. 20, (en anglais) Lire ici

(6) ADEME, Documentation, Scope 3 – émissions indirectes, produits en caoutchouc et en plastique, Lire ici

(7) Économie des matériaux, L’économie circulaire. Une force puissante pour l’atténuation changement climatique, 2018, p. 102,(en anglais) Lire ici. Les émissions de carbone de 12 tCO2e se réfèrent à la moyenne mondiale du mix énergétique. Les émissions sont plus élevées pour la production à base de charbon (17 tCO2e/tonne d’aluminium), et plus faibles pour les énergies à faible teneur en carbone (3 tCO2e/tonne d’aluminium).

(8) Économie des matériaux, Transformation industrielle 2050. Voies vers des émissions nettes nulles de l’industrie lourde de l’UE,2019, p. 73, Lire ici

(9) Bourse du Textile, Rapport sur le marché des fibres et matériaux préférés,2022, p. 72, (en anglais) Lire ici

(10) Fondation Ellen MacArthur, Une nouvelle économie du textile: Redessiner l’avenir de la mode, 2017, p. 20, (en anglais) Lire ici

(11) USAID BHA, Accord d’achat global pour les articles non alimentaires (NFI), 2021, (en anglais) Lire ici

(12) USAID BHA, NFI Sets de cuisine en BPA, seaux, Aquatabs, 2022, (en anglais) Lire ici

(13) Textile Exchange: 2025 défi polyester recyclé, (en anglais) Lire ici

(14) Teemill: créer une chaîne d’approvisionnement textile circulaire en boucle fermée, (en anglais) Lire ici

(15) COMBEKK: la fabrication de casseroles à partir de matériaux 100 % recyclés, (en anglais) Lire ici

(16) Institut néerlandais pour la sécurité : textiles durables pour les services d’incendie, (en anglais) Lire ici

(17) Electrolux, Rapport de durabilité, 2021, (en anglais) Lire ici

(18) Electrolux, Rapport de durabilité, 2021, (en anglais) Lire ici

(19) AEG: l’utilisation de matériaux recyclés pour les appareils électriques, (en anglais) Lire ici

(20) Institut néerlandais pour la sécurité : textiles durables pour les services d’incendie, (en anglais) Lire ici

(21) Recycled Claim Standard (RCS), En savoir plus ici

(22) Pour un aperçu et une comparaison du RCS et du GRS, (en anglais) Lire ici

(23) Global Recycled Standard (GRS), En savoir plus ici

(24) Cradle to Cradle (C2C), En savoir plus ici

(25) Procura+, Des textiles durables pour les pompiers, 2017, Lire ici

(26) Procura+, Des textiles durables pour les pompiers, 2017, Lire ici

(27) Procura+, S’approvisionner en textiles fabriqués à partir de fibres recyclées, 2018, Lire ici

(28) Procura+, S’approvisionner en textiles fabriqués à partir de fibres recyclées, 2018, Lire ici

(29) Ellen MacArthur Foundation, Completing the Picture. How the Circular Economy Tackles Climate Change, 2021, p. 8, (en anglais) Lire ici

 

Photo de couverture : © Ethan Bodnar / unsplash