Un partenaire de la transformation radicale

Le Climate Action Accelerator, association à but non lucratif, vise à mobiliser une masse critique d’organisations intermédiaires afin d’amplifier la mise en oeuvre de solutions pour le climat, contenir le réchauffement de la planète sous 2°C et éviter le risque d’une dangereuse dérive. 

Ces organisations peuvent en effet jouer un rôle clé pour stabiliser le climat. Malgré leur importance, leur capacité à entrainer la société, de même que leurs contributions aux émissions de gaz à effet de serre (GES), ont largement été négligées jusqu’à présent. 

 

En les intégrant au sein d’une communauté d’action, l’Accélérateur aidera ces organisations à réduire au moins de moitié leurs propres émissions de GES chaque décénnie. Elles seront aussi épaulées pour devenir de véritables vecteurs de transformation au sein de leurs écosystèmes. 

 

Cet effort a vocation à contribuer à un effet domino favorisant le déploiement exponentiel de solutions durables dans toute la société.

Vers le net-zéro

2020 a conclu la décennie la plus chaude jamais enregistrée.

Malgré les alertes des scientifiques et l’inquiétude grandissante du public, les émissions de GES continuent d’augmenter. Les récents incendies, vagues de chaleur, inondations, sécheresses et tempêtes record ne nous donnent qu’un aperçu de ce que pourrait être l’avenir. A ce rythme d’émissions de GES, nous aurons épuisé notre budget carbone pour contenir le réchauffement à 1,5°C d’ici 2032. Le monde pourrait être confronté à une augmentation catastrophique de la température moyenne entre 3°C et 5˚C d’ici 2100.

Jusqu’à présent, l’action en faveur du climat a été principalement menée à travers des politiques nationales, des initiatives citoyennes et des coalitions de grandes villes ou d’entreprises. Même si ces actions sont déterminantes et vont dans la bonne direction, elles ne sont pas encore à la hauteur du défi pour inverser le réchauffement et éviter les pires effets du changement climatique. 

Le temps presse et la fenêtre pour agir est maintenant. Chacun doit assumer sa part de responsabilité.

La “loi carbone” développée par le Stockholm Resilience Centre établit que pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, nous devons à partir d’aujourd’hui réduire de moitié les émissions de GES tous les dix ans. Pour cela, il nous faut actionner des processus de transformation rapide pour atteindre au plus vite le niveau de décarbonations requis à l’échelle mondiale. 

 

Il est encore possible de stabiliser le réchauffement climatique.

L’action en faveur du climat consiste moins à élaborer des solutions nouvelles qu’à les rendre accessibles, les mettre en oeuvre et les déployer de façon exponentielle.

050 - Human Brain Created with Sketch.

Il existe un énorme potentiel d’action inexploité : les organisations intermédiaires (par ex. de la société civile, hôpitaux et universités, territoires et réseaux professionnels…) dont le pouvoir d’influence sur la société et les contributions aux émissions de GES ont été largement négligés. 

L’action en faveur du climat apporte aussi de multiples co-bénéfices dans d’autres domaines (rapport coût efficacité à long terme, meilleure santé, qualité de l’air, réduction des déchets, nouveaux emplois, sécurité humaine). 

Notre vision

En cohérence avec l’accord de Paris sur le climat (2015), nous nous engageons résolument en faveur d’un avenir durable et d’un niveau d’émissions “net-zéro” à l’échelle globale. Cela sera rendu possible grâce à l’augmentation exponentielle du nombre d’organisations qui poursuivent volontairement des cibles de réduction fondées sur la science. 

Leur transformation démontrera que l’action est accessible réalisable et bénéfique. Ces organisations influenceront à leur tour leur écosystème, en rallieront d’autres et accéléreront la mise en oeuvre des solutions climatiques vers un basculement irréversible de la société. 

Faire diminuer le stock de carbone dans l’atmosphère implique une réduction drastique des émissions et le développement de puits de carbone. Cela passe par une mobilisation générale de nos sociétés et un changement radical d’échelle. 

Notre mission

Nous contribuons au basculement social par lequel le plus grand nombre d'organisations réduit de moitié ses émissions d’ici à 2030 ou avant.

1

Rendre possible

Donner les moyens aux organisations de réduire au moins de moitié leurs émissions d'ici 2030, à travers un pôle d'expertise et de ressources.

2

Entrainer

Les transformer en ambassadeurs du changement au sein de leurs réseaux, capables d'entrainer leurs écosystèmes.

3

Partager

Construire une communauté d'action globale, partageant les solutions pour le climat comme un bien commun universel, pour amplifier leur déploiement.

Objectifs

Le Climate Action Accelerator vise trois objectifs principaux 

Nos cibles prioritaires

AIDE

SANTÉ

RECHERCHE & EDUCATION

Dans un premier temps, nous donnerons la priorité à trois secteurs. Pourquoi ?

Un large potentiel d'amplification

Ils ont un large potentiel d'amplification, par la confiance qu'ils inspirent, la portée de leurs réseaux - locaux, nationaux, internationaux - et leur audience. Ils fournissent des soins, protègent, génèrent du savoir et préparent la génération future. Ils se classent parmi les cinq secteurs inspirant le plus de confiance sociale et sont considérés comme des modèles agissant avec intégrité. Leur exemple a la capacité d'entrainer les autres à travers la société.

Chacun de ces secteurs contribue de manière importante aux émissions de GES

Au niveau mondial, le secteur de la santé représente 5% des émissions totales - le cinquième émetteur mondial s'il s'agissait d'un pays - dont 70% est imputable aux chaînes d'approvisionnement. Ces dernières sont également une source importante d'émissions pour les organisations de l'aide qui acheminent des biens et du matériel de secours dans le monde entier. Dans le secteur de l'éducation, la consommation d'énergie est une des principales sources d'émissions. Et l'augmentation de la mobilité internationale des étudiants est devenue une source additionnelle de GES, parfois supérieures à celle de nombreux pays.

Les solutions sont facilement transférables entre ces trois secteurs à mission d'utilité publique

Le secteur des services joue un rôle croissant dans l'économie. Il est responsable d'une part croissante des émissions directes et indirectes imputables à divers facteurs : bâtiments, chaîne d'approvisionnement, transport, numérique, déchets, alimentation et gestion des sols. Il s'agit de leviers clé de l'action climatique pour réduire les émissions du coté de la demande. Sur la base des points communs entre ces trois secteurs, le Climate Action Accelerator sera en mesure d'activer les mêmes leviers fondamentaux d'action pour le climat, des synergies et des économies d'échelle.

Notre équipe

Alexa
LEBLANC

Le parcours professionnel d’Alexa réunit les domaines de la défense des droits humains, de la transition écologique et de l’enseignement supérieur. Après une mission humanitaire en Bosnie avec Médecins du Monde, elle a travaillé pendant 10 ans auprès de la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH), où elle a successivement été responsable du bureau Amérique latine, développé le bureau de recherche de fonds institutionnels et, plus récemment, représentante auprès de l’ONU a Genève. Par ailleurs, après avoir obtenu un Master en droit international de l’environnement et des droits humains à Montréal en 2009, elle a intégré le milieu académique et enseigné sur le climat, la transition écologique et les droits humains, notamment à John Abbott College au Canada, où elle a également aidé l’institution à initier sa propre transition. Convaincue de l’impératif d’accélérer la course vers la neutralité carbone, Alexa rejoint le Climate Action Accelerator pour coordonner la recherche de fonds nécessaires à la réalisation de ses ambitions.

Bruno-Jochum

Bruno
JOCHUM

Bruno s’est engagé 20 ans dans l’action médicale humanitaire d’urgence. Après plusieurs années sur le terrain, il devient successivement responsable de programme, directeur des opérations puis directeur général de Médecins sans Frontières à Genève. Il connait les réseaux et le potentiel d’entrainement des structures d’aide, de santé et d’éducation supérieure. Face à l’emballement climatique, il pense que chaque organisation doit prendre ses responsabilités et contribuer par son action exemplaire à la bascule accélérée de la société. Les solutions de décarbonation sont des biens communs qui doivent être largement partagés et chaque partenaire peut être accompagné pour entraîner son écosystème. Sa sensibilité aux impacts humains, son goût pour le challenge et sa culture opérationnelle l’amènent à lancer en équipe cette initiative à but non lucratif qui veut faire une différence en provoquant un effet domino. Dîplomé de Sciences Po et d’un Master en Droit International Public, il est le directeur et chef d’orchestre du Climate Action Accelerator.  

Photo Cécile Cros juin 2021

Cécile
CROS

Par son parcours, Cécile fait à elle seule la synthèse de trois mondes : celui de la transition écologique, de l’enseignement supérieur et de l’aide internationale. Après avoir obtenu un MSc en Gestion durable de l’environnement à l’université de Plymouth en Grande Bretagne, elle devient directrice des partenariats puis des programmes pendant 7 ans à la Fondation GoodPlanet de Yann Arthus-Bertrand. Elle enseigne depuis plusieurs années à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye et notamment le climat et la coopération internationale. Elle a également été consultante au Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et contribué à la rédaction de plusieurs ouvrages sur l’environnement. Avant cela, Cecile a assumé plusieurs postes à responsabilité au sein du Comité International de la Croix-Rouge (CICR), comme Cheffe de sous-délégation dans des pays en conflit puis comme Cheffe adjointe des opérations pour l’Amérique Latine. Cécile intègre le CAA pour contribuer efficacement à maitriser l’ampleur du dérèglement climatique.  

Cédric
MARTIN

Ingénieur de formation, inspiré des modèles de management participatif et formé à la communication non violente, Cédric a développé une aptitude particulière à l’écoute et l’accompagnement des organisations dans leurs défis de transformation. Fort d’un parcours international atypique – notamment dans l’humanitaire d’urgence en zone de conflit et comme responsable des programmes – il travaille ensuite plusieurs années comme consultant à la résilience des organisations, l’analyse des risques, la réponse aux incidents critiques mais aussi l’évolution des pratiques organisationnelles. Dans une démarche personnelle très poussée, Cédric voit dans l’initiative Climate Action Accelerator une opportunité de mettre en cohérence ses engagements professionnels et ses motivations profondes. Formé aux bilans carbone et aux méthodes participatives, Cédric met en place le pôle ‘solutions’ et accompagne les partenaires dans la définition de leurs feuilles de route de décarbonation.

charlotte

Charlotte
COCHAUD

Charlotte est la créative de l’équipe, toujours pleine de bonnes idées et ouverte sur ce qui bouge et fait sens. Elle a une grande expertise en communication, développée lorsqu’elle était responsable de la communication chez Michel et Augustin puis Head of Social Media chez Chanel. Proche de la nature, Charlotte se passionne pour les sujets de transition. Elle lance une communauté « Et Après ? » lors du premier confinement afin de questionner sur le sujet de la transition dans les domaines du tourisme, du travail et de l’environnement.
Charlotte coordonne aujourd’hui la stratégie de communication du Climate Action Accelerator.

Estelle
GOUENARD

Spécialisée dans la gestion des organisations de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), Estelle accompagne en tant que chef de projet pendant 15 ans les entreprises dans leur projet de transformation et de développement (finance, digital et compétences). Passionnée par la transition écologique et la bascule comportementale, Estelle rejoint le CAA pour allier enjeux environnementaux et enjeux cognitifs. Elle coordonne la création de biens communs et leur partage à travers le lancement d’une communauté de pratique, et joue un rôle clé pour mettre en place les meilleurs outils de gestion dans nos différents projets.

François
DELFOSSE

Diplômé en droit, en gestion et en géopolitique, François a une grande expérience de conduite des opérations humanitaires comme chef de mission au sein de Médecins sans Frontières dans différents pays, du Vietnam, à la Côte d’Ivoire, en passant par l’Iraq et en Syrie. Il a également été directeur de la section MSF au Luxembourg. Spécialiste de l’analyse des risques, très au fait des scénarios climatiques et animé par l’impératif de ne pas nuire, il prend en charge les enjeux environnementaux au siège de MSF à Genève. Actuellement en Master de la Green Management School à Paris, François rejoint l’initiative Climate Action Accelerator pour allier deux grands engagements : l’action humanitaire et l’action environnementale. Ce qu’il préfère au Climate Action Accelerator : l’émulation, le partage et la recherche d’un impact exponentiel car il sait que le temps presse. François accompagne les partenaires du secteur de l’aide dans leur stratégie de décarbonation.

1517714622395

Jean
COLRAT

Ingénieur Environnement et Risques, Jean est notre spécialiste en mesure et analyse de l’empreinte carbone. Il s’est d’abord spécialisé dans l’appréciation et la gestion des risques humains au sein de différentes entreprises multinationales. Il constate sur le terrain les dégâts dus à la non-prise en compte des impacts environnementaux et sociétaux. Il évolue ensuite vers des missions d’audit et de projet sur des problématiques environnementales (mise en place de stratégie bas carbone, risques et adaptation au changement climatique, formations et sensibilisation aux enjeux environnementaux). Jean rejoint le Climate Action Accelerator car l’approche de communauté de partage et d’action entre en résonnance avec ses engagements personnels. Il est convaincu que les bouleversements environnementaux nous concernent tous et que les solutions viendront d’un travail en commun. Il accompagne les partenaires dans la méthodologie de leur mesure carbone et contribue à l’identification des actions nécessaires.

julien_grondin

Julien
GRONDIN

Jeune ingénieur de l’Ecole des Mines et explorateur de solutions, Julien s’engage dans le Climate Action Accelerator pour participer à la construction de feuilles de route environnementales et découvrir le secteur de l’humanitaire. Julien repère les solutions existantes ou à venir, assure une veille constante et étudie les éléments techniques.

Kerstin
BLIDI-SCHMIDT

Après 15 années passées en tant que responsable fundraising dans le secteur de l’aide humanitaire chez Care International, Médecins sans Frontières et aujourd’hui NonViolent Peaceforce, Kerstin a décidé de mettre son expérience de recherche de fonds au service du Climate Action Accelerator. Sensible aux enjeux environnementaux, elle nous aide à mobiliser les moyens financiers nécessaires à la réalisation de notre ambition.

Mathilde
JOURDE

Diplomée de la London School of Economics and Political Science, Mathilde contribue à la recherche de fonds. Elle a rejoint le Climate Action Accelerator pour favoriser la transition écologique.

Pierre
BEURRIER

En repérant les talents et en structurant le développement organisationnel du Climate Action Accelerator, Pierre joue un rôle essentiel dans le dispositif. Diplômé en gestion, droit humanitaire et relations internationales, Pierre accompagne depuis 15 ans les organisations de la santé et de l’humanitaire pour relever les défis de leur transformation. Homme de terrain, il a occupé des fonctions d’administrateur, de chef de projet et de chef de mission dans des associations humanitaires ainsi que dans un établissement de santé Médecine Chirurgie Obstétrique en France. Conscient de l’urgence climatique et du défi à relever, il rejoint le Climate Action Accelerator pour œuvrer au lancement et au développement d’une startup associative qui pense autrement. Il est séduit par l’approche : proposer des solutions comme un bien commun et se donner une obligation de résultat de décarbonation. Titulaire d’un Master en Transition écologique, Pierre est le responsable du support aux opérations et aux dynamiques participatives.

Zaninka_headshot1

Zaninka
NTAGUNGIRA

Diplômée d’un Master en études du développement, spécialisée en environnement et ressources, Zaninka est présidente du comité environnemental au Graduate Institute de Genève, où elle travaille sur des projets de gestion des déchets, d’action climatique autour des ODD et de diplomatie environnementale. Puis, elle écrit sa thèse sur la politique innovante du Rwanda sur les plastiques et s’intéresse à la durabilité sur le continent africain. Elle rejoint le Climate Action Accelerator comme stagiaire car elle veut contribuer à l’action climatique. Zaninka est en appui au développement de l’initiative.

Notre conseil d'administration

Dr Karim LAOUABDIA-SELLAMI

Dr Karim
LAOUABDIA-SELLAMI

Karim Laouabdia-Sellami (président) est l’ancien directeur général adjoint de l’Agence française de biomédecine, ancien directeur de la Campagne d’Accès pour les Médicaments Essentiels de Médecins sans Frontières (MSF) et ancien directeur général de MSF à Paris.

Béatrice
GODEFROY

Béatrice Godefroy (trésorière) est la directrice pour l’Europe de CIVIC – Civilians in Conflict – une ONG humanitaire axée sur la protection des civils.

Marc
HERMANT

Marc Hermant (secrétaire) est le directeur des ressources humaines d’Unisanté. Unisanté est un Centre universitaire de médecine générale et santé publique basé à Lausanne. L’institution compte près de 900 collaborateur·trice·s actif·ve·s dans la recherche, la formation académique, la prévention et les soins. 

Élise
BUCKLE

Elise Buckle est présidente de l’association Climate and Sustainability, conseillère auprès de l’ONU et ancienne directrice des projets spéciaux du Climate Action Network. Elle dispose d’une grande expérience dans le domaine des politiques climatiques internationales.

2018.04.12-ICRC-CARBONNIER-SEL-27-Modifier-BR

Gilles
CARBONNIER

Gilles Carbonnier est vice-président du Comité international de la Croix-Rouge et Professeur d’économie et de développement à l’Institut des hautes études internationales et du développement de Genève (IHEID).

Sonia pic (3)

Sonia
ROSCHNIK

Sonia Roschnik est directrice de la politique climatique internationale chez Healthcare without Harm, et ancienne directrice de l’unité de durabilité du National Health Service (NHS) du Royaume-Uni. Elle est spécialiste de la transformation durable des services de santé.

  • Pathway
  • Mission
  • Cibles
  • Objectifs
  • Le Changement
  • Approche opérationelle
  • Equipe
  • Conseil d'administration
  • A la une

À la une

Recevez notre newsletter

Add a solution

(Poids maximum de l'image : 1mo)

Contact us